27 mai 2014

Gorgone

La journée avait commencé comme toutes les journées. Arnaud prenait le petit déjeuner, deux Cracottes et un café. Comme tous les matins, sa femme s’éternisait dans la salle de bains. Arnaud n’était pas du genre compliqué, aussi lorsqu’ils s’étaient mis en ménage et qu’elle lui avait formellement interdit de la déranger lors de sa toilette matinale, il avait obtempéré sans même poser de question. Avec sa femme, Arnaud avait arrêté de poser des questions. C’était bien comme ça. En buvant son café, donc, Arnaud tapotait distraitement sur... [Lire la suite]
Posté par maroba à 15:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 mai 2014

Prendre l'air (Nouvelle du concours Prisonnier - Maison de la Francité 2014)

Prendre l’air   Elle va prendre l’air. Elle va prendre le large. Elle va sortir de ce deux-pièces exigu aux lambris jaunis, aux murs dont les lambeaux s’attachent encore au plâtras éventré. Décoller l’odeur de graisse et de fumée de ses vêtements. Eteindre la télé, éteindre les bruits de machine, de claquements de portes, d’éclats de voix. Elle va enfiler son manteau, encore tout neuf tellement elle sort peu. Tellement peu de raison de sortir. Pour quoi faire ? T’es pas bien ici ? l’entend-elle lui dire. Bien sûr,... [Lire la suite]
Posté par maroba à 15:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2014

Un meilleur ami

 Tous les soirs, nous nous promenons par le sentier qui longe la falaise. Un chemin peu fréquenté, serpentant parmi les bruyères et les ajoncs. Il va s’étrécissant, en pente douce d’abord, puis dévale en une sente abrupte vers la crique. Nous nous arrêtons là, Jacques et moi. Aller plus loin serait trop difficile pour les septuagénaires que nous sommes. Jacques devant, moi derrière, nous admirons selon le temps et les saisons le coucher de soleil ou les vagues qui tempêtent à nos pieds. Puis nous rentrons. Jacques parle... [Lire la suite]
Posté par ecrivages à 15:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2014

Boucle d’argent & les trois Ours - Isabelle F.

 En hommage à l’ours de Selma Lagerlöf ! C’est l’histoire de Papa Ours, Maman Ourse et Petit Ours.  Ils vivent tranquillement dans leur caverne à l’orée du bois.  Leur table est bien mise, entourée d’une grande, une moyenne et une petite chaise.  Leur chambre est proprette avec un grand, un moyen et un petit lit. L’histoire pourrait se dérouler ainsi : Alors que les trois ours se baladent dans la forêt, une fillette bouclée aux cheveux dorés entre dans leur maison.  Sauf que… Ce jour-là, la... [Lire la suite]
Posté par Yzablflas à 21:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 avril 2014

Croyances & convictions - Isabelle F

Lutte.  Bats-toi.  Bande tes muscles.  Concentre ton attention.  Oxygène-toi.  Résiste à la vague qui te submerge, au brouillard qui t'envahit.  Refuse la défaite des sens. Perds le combat. Puis, glisse dans l'innocence de l'instant.  Baisse les armes.  Mets-toi à nu.  Accepte l'envahissement.  Savoure l'onde puissante qui t'embarque, te fait chavirer de l'autre côté du monde.  Un temps indéfini.  Trop court.  Une puissance insoupçonnée.  Une voyage... [Lire la suite]
Posté par Yzablflas à 21:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2014

Silence

le corps assiégédans l'ivoire des sablesau seuil de l'océanaux ondes escarpéesrugueux de ses sels brutset baveux de maréesje n'ai pas entendule soupir du couchant aucun son ne m'approchenul écho du ressacni d'oiseaux le proposni plainte ni moquerieaucun vent ne rugitvers les maisons lointaines dans ce rêve muetde cristal fracassétout flambe de frayeursur la terre en chaostrop de coulées barbaresengorgent l'horizonet la nuit ne vient pasoù pétillent les étoileselle ne peut épousertant de rouges silences
Posté par ecrivages à 14:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 février 2014

Quelque chose

D'étranges pénitences la grignotent en sourdinemémoires dissipéesérosions diaboliquesparcelles ébréchées désarmantes faiblesseset chutes extravaganteson gémit de partoutde la chair et des os Pourtant...Rêveuse déhanchée elle joue la bayadèreet visage entaillé peut vous sourire encorela belle fatiguée ajuste ses entravesle voyage est bancal qui selon tout présagevers le tango final la conduit Elle  se fout de la mortà contretemps s'échappeet nargue le squelette de la dernière frappequi veut sa cavalière pour le bal carnassier ... [Lire la suite]
Posté par ecrivages à 14:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2014

Ma dame de nage

m'y suis un soir blottidedans sa douce amphore aux murmures d'embrunscuvette d'algues et coquillagesvases bleues et marées en cageminuscule défij'habite le pays des abysses fécondes en proue de mon vaisseau fantômeloup de mer sans bagagesau vent feutré de ses voyagestoutes voiles dedansje vaismoi l'enfançon de pocheengavéciselésuspendutambourinaire en clochemoussaillon attendu je me refuse au mondeà délivrer l'ouvrageramper à l'abordagefranchir la porte des cris et du sangpuis toucher terrey jeter l'ancreaffronter ses écueilsses... [Lire la suite]
Posté par ecrivages à 14:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2014

Les vents n'oublient jamais

 te  voilà le coupablemeurtrier  de Jésusmaudit sois-tu le Juiftu ne vivras pas parmi nous pas de noble métier pas de fonction notabledestiné  à flairer de ton nez redoutable tout commerce puant l'anathème s'épand d'une souche tenacel'obscur en fait son fielainsi passe le tempsainsi passe l'histoire dans l'arrogante Germanieon pense on rumine on fulmine on cogneune gueulante folle abreuve le pays d'un mythe délirant rafles  camions  baraques des campagnes lointaines brusquement pétrifiéess'embrument... [Lire la suite]
Posté par ecrivages à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 février 2014

RUE DU VIEUX TRIBUNAL

-  La révolution, un concept révolu ?  -  Dans la foulée d’une évocation de mai 68, il lui avait paru évident, sinon original, de proposer ce thème à ses élèves de rhéto, comme on disait en Wallonie en ce temps-là.En ce jeudi de mai 2001, voilà  Martin  devant une trentaine de dissertations où les gamins réinventaient l’histoire du monde de Spartacus à la Révolution des Œillets, en passant par la France de 1789, la Russie de 1917, la Longue marche de Mao, Gandhi, le Che, Nelson Mandela…La plupart avaient... [Lire la suite]
Posté par jenny35 à 11:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]